cldcultureardecheverteardeche verteardecheardecheardeche verte

Vous êtes ici : Accueil » Développement rural » Charte Forestière » Une démarche partenariale

-

Une démarche partenariale


Largement présente sur l’Ardèche verte, la forêt montre un fort potentiel pour le territoire sur le plan économique. Mais c’est aussi un espace privilégié pour la biodiversité, le stockage de carbone ou encore l’accueil du public. Autant d’atouts dont le Pays Ardèche verte et ses partenaires souhaitent mieux tirer parti.


 

Pour valoriser au mieux cette ressource locale et durable, le Pays Ardèche verte a donc initié une Charte Forestière de Territoire dès 2009. Cette Charte est avant tout une démarche de concertation qui permet à tous les acteurs, élus, professionnels, usagers de la forêt, de travailler à un plan d’actions commun mené sur le long terme.
3 grandes orientations de travail ont ainsi été choisies pour la forêt en Ardèche verte :
- Passer d’une forêt subie à une forêt gérée et valorisée durablement
- Ouvrer pour une filière bois dynamique, solidaire et cohérente
- Placer la forêt et le bois au cœur de la dynamique de territoire

Cette Charte a été signée en décembre 2010 par l’Etat, la Région Rhône-Alpes, le Département de l’Ardèche, l’Office National des Forêts, le Centre Régional de la Propriété Forestière, l’interprofession du bois FIBOIS Ardèche Drôme, la Chambre d’Agriculture, la Chambre de Commerce et d’Industrie, la Chambre des Métiers de l’Ardèche et bien sûr le Syndicat mixte Ardèche verte qui la porte. En 2015, 3 intercommunalités du Centre Ardèche, partageant le même massif forestier qu'Ardèdche verte, ont adhéré à la Charte forestière et à ses objectifs.

L’animation et le financement des actions menées dans le cadre de cette Charte Forestière de Territoire mobilisent des partenaires financiers à savoir l’Etat, la Région Rhône Alpes et l’Union européenne.

Le nord de l'Ardèche est ainsi, à travers sa Charte Forestière, le 15ième territoire de Rhône-Alpes mais le 1er en Ardèche à se mettre en ordre de marche pour mener un travail de longue haleine permettant de favoriser tous les usages de la forêt et de privilégier la valorisation du bois local, un matériau et un combustible propre et durable par excellence.